Vous êtes ici

CHF 150'000 pour la réalisation de huit parcours équestres dans le Jura

S’inscrivant dans un projet de développement régional (PDR) agritouristique d’envergure lancé par l’Association Marguerite en 2016 et conduit par  la Fondation rurale interjurassienne - en liaison avec L’Association pour le réseau équestre des Franches Montagnes et environs (AREF) et BeJuTourisme rural - le premier parcours équestre, dit du « Clos-du-Doubs », est en voie d’être finalisé. D’ici fin 2021, sept autres parcours verront le jour et viendront enrichir le réseau des pistes équestres dans le Jura et le Jura bernois. Partisane du tourisme proche de la nature, l’Aide Suisse aux Montagnards soutient ce projet à hauteur de CHF 150'000 sur un peu plus d’un million de francs suisses investis pour la création de l’ensemble des parcours. L’appui de la Fondation rend possible les travaux de défrichage, de balisage, de signalisation ainsi que le déploiement de barrières équestres sur les huit parcours. Avec celui du Clos-du-Doubs, les cavaliers disposeront bientôt d’un itinéraire de 100 km spécialement conçu pour eux, favorisant les balades à cheval dans la nature environnante et la découverte des infrastructures locales pouvant les accueillir.  Ce premier parcours sera inauguré au printemps 2018 en présence des autorités cantonales, communales, des associations équestres et agricoles du Clos du Doubs, des cavaliers et du grand public.

Soutenu par la Confédération et les cantons de Berne et du Jura, le projet éponyme de l’Association Marguerite, association présidée par Pierre Schaller et composée de plusieurs investisseurs engagés dans le domaine agritouristique, a pour but d’insuffler un essor à l’agritourisme dans les régions du Jura et du Jura bernois. Pierre Schaller souligne : « Ce projet intercantonal, estimé au total à CHF 7 millions, prévoit, d’ici fin 2021, la création de huit parcours équestres - sur une surface de 700 km - reliés entre eux et facilitant l’accès à de nombreuses infrastructures touristiques réalisées par des agriculteurs de la région ». Le comité de pilotage de l’Association Marguerite a mandaté Micheline Aubry et son team, de la Fondation rurale interjurassienne, pour la conduite du projet des réseaux équestres. L’équipe de réalisation est composée de Geneviève Sahy Wille, présidente et fondatrice de l'AREF depuis 1999, et de Claire Meyer, membre du comité de l’Association Suisse des Randonneurs Equestres (ASRE) ainsi que Guide et Formatrice professionnelle en Tourisme Equestre, mandatée par BeJuTourisme rural (BEJU).

Le premier parcours, celui du Clos-du-Doubs, se déploie sur 100 km, de Soubey à St-Ursanne et comprend plusieurs points d’accueil pour les cavaliers et leur monture. Les cavaliers ne souhaitant pas effectuer la totalité du parcours, peuvent choisir une balade plus courte parmi les différentes « boucles » proposées, de 15 à 30 km chacune, qui constituent le parcours.

L’Association Marguerite et l’AREF instaurent une collaboration fructueuse

Epaulées par une équipe de professionnels, Geneviève Sahy Wille et Claire Meyer œuvrent depuis 2016 pour la concrétisation du parcours du Clos-du-Doubs. Puisant dans leur expérience des pistes équestres et leur connaissance des partenaires locaux et touristiques, elles ont identifié les itinéraires, déniché des sentiers alternatifs plus adaptés aux chevaux et sont en train de les aménager. Elles ont également obtenu les autorisations nécessaires et vont prochainement  poser le balisage approprié et concevoir les cartes topographiques à disposition des cavaliers répertoriant l’ensemble des points d’accueil sur le parcours. Geneviève relève : « Le contact avec la nature, le plaisir de l’exploration de nouvelles pistes, l’accueil chaleureux des habitants de cette belle région ne cessent de nous surprendre et nous font apprécier ce travail qui est pour nous un véritable plaisir ».

Spécialiste dans le domaine des pistes équestres, la collaboration avec l’AREF était un choix logique et stratégique pour Micheline Aubry, chargée de la conduite du projet de l’Association Marguerite auprès de la Fondation rurale interjurassienne. « La collaboration avec l’AREF est précieuse, car elle nous permet de développer des synergies importantes. Le parcours du Clos-du-Doubs est d’ailleurs relié à ce réseau situé aux Franches Montagnes et environs, par Les Enfers et par Saint-Brais. Cela nous permet de faire connaître le projet du Clos du Doubs à large échelle, en synergie avec celui de l’AREF. Les cavaliers peuvent ainsi bénéficier d’une plus vaste offre de pistes entretenues et aménagées en fonction de leurs besoins et de leurs envies», confirme Micheline Aubry.

Investir dans le tourisme proche de la nature

Outre la création de ces parcours équestres, le projet Marguerite soutient financièrement la création de six infrastructures agritouristiques individuelles : création de 3 appartements de vacances pour la famille Cuenin d’Epauvillers, le magasin « Les plaisirs du terroir » à Courcelon pour la famille Lachat, 5 chambres d’hôtes et amélioration des structures de travail pour la Métairie du Bois-Raiguel à Courtelary. Ces 3 réalisations ont été inaugurées ce printemps. Ô Vergers d’Ajoie, comprenant le Musée suisse de la distillation à Porrentruy - une collection d’alambics unique sur le plan national – un paddock et des chambres d’hôtes à Courtedoux et une cave à fromages, local de vente et chambres d’hôtes à Monible seront réalisés entre 2018 et 2020. Le but ? Enrichir l’offre touristique et créer de la valeur ajoutée dans le Canton du Jura et le Jura bernois. L’ensemble de l’investissement prévu pour la mise sur pied des mesures collectives et individuelles s’élevant à CHF 7 millions, le projet a été mûrement réfléchi et toutes les possibilités de financement exploitées. Malgré le soutien de la Confédération, des cantons de Berne et du Jura et les fonds propres, la somme dont l’Association Marguerite disposait ne couvrait pas la totalité des coûts liés à la réalisation des parcours équestres, devisés à un peu plus d’un million de francs suisses. En 2015, l’Association Marguerite s’est adressée à l’Aide Suisse aux Montagnards (ASM) dans l’espoir d’obtenir une aide financière lui permettant de boucler son budget. La fondation est intervenue avec un soutien de CHF 150'000 qui sont investis dans  les travaux de défrichage, de balisage, de signalisation ainsi que le déploiement de barrières équestres ingénieuses sur les huit parcours, réalisées par un artisan de Glovelier, Pascal Maitre, s’ouvrant et se refermant automatiquement avant ou après le passage du cavalier sans que ce dernier ait à descendre de sa monture.

Dans le but de garantir l’entretien du parcours et des infrastructures, l’accès  sera payant selon le modèle déjà proposé par l’AREF aux Franches-Montagnes et environs.

Le cheval Franches-Montagnes : fleuron du Jura

Charles-André Ramseier, expert bénévole de la fondation et ancien directeur de l’Office du Tourisme du Canton de Vaud, explique les raisons du soutien octroyé par l’ASM : « Le projet de l’Association Marguerite favorise la race chevaline des Franches-Montagnes dans son berceau d’origine, crée de la valeur ajoutée pour tous les partenaires ou prestataires concernés et offre de nombreux postes de travail. Il propose par ailleurs de nombreuses synergies entre les cantons du Jura et de Berne et associe environ 150 prestataires dont l’activité a un lien avec l’agriculture ou l’agrotourisme». Une aide qui s’est avérée précieuse car sans l’intervention de l’ASM, l’Association n’aurait pas pu commencer les travaux ni disposer de liquidités suffisantes pour payer les factures.

Engagée par la Fondation rurale interjurassienne dans le cadre de ce projet, Geneviève Sahy Wille a relevé le défi avec conviction et se réjouit de travailler sur un projet correspondant à ses aspirations et son expérience. Elle est montée à cheval pour la première fois à l’âge de 12 ans et a effectué une saison en tant que guide équestre dans le Jura avant d’effectuer une formation d’éducatrice. A partir de ce moment-là, elle n’a plus quitté le monde de l’équitation et a pratiqué l’équithérapie pendant de nombreuses années dans une structure d’accueil éducatif à proximité des pistes équestres de l’AREF.  Elle souligne : « J’ai ainsi pu vérifier l’importance du lien entre le cheval et son cavalier, comme celle de pouvoir pratiquer l’équitation en milieu naturel. Je  suis donc ravie d’œuvrer pour ce projet de pistes équestres au Clos du Doubs ». Claire Meyer, quant à elle, souligne l’importance de réaliser des pistes de qualité, selon des critères de sécurité pour les randonneurs, et de respect des propriétés locales. Grâce à l’engagement de ces deux femmes, les cavaliers pourront bientôt vivre des moments de qualité avec leurs chevaux en pleine nature et découvrir la beauté de cette région dans des conditions optimales.

L’inauguration du parcours du Clos-du-Doubs au printemps 2018 marquera une première importante étape dans le déploiement de ce projet inédit et de longue haleine. A cette occasion, une partie officielle se déroulera en présence des autorités locales et sera suivie d’une balade à cheval et d’une dégustation de produits du terroir. 

Personne de contact pour répondre aux questions des médias

Ivo TorelliIvo Torelli
Responsable Fundraising et Communication

Téléphone 044 712 60 54
mobile 079 236 86 11
ivo.torelli@berghilfe.ch

L'Aide Suisse aux Montagnards dispose d'un grand choix de matériel pour ses communiqués ou ses projets. Nous vous en présentons une sélection ci-après.

Si vous désirez recevoir d'autres illustrations ou des documents dans une résolution supérieure, nous nous ferons un plaisir de vous les faire parvenir. Nous vous prions de bien vouloir convenir avec nous, pour chaque cas, de l'utilisation des images.