Vous êtes ici

«J'ai la chance de pouvoir faire mon apprentissage ici!»

Le nouveau bâtiment pour l'exploitation forestière dans le Mittelschanfigg, a été inauguré en été 2007. Il offre des conditions de travail et d'hygiène modernes, ce qui permet d'assurer des emplois dans trois petites communes de la région. Les deux places d'apprentissage nouvellement créées représentent, par ailleurs, un bon investissement pour l'avenir. «Mon travail me plaît et je souhaite rester vivre dans la région, une fois mon apprentissage terminé», déclare Nino Jeger, apprenti forestier bûcheron.

Mars 2008 / 

Pourquoi avez-vous choisi de faire un apprentissage de forestier bûcheron?
«J'aime travailler en plein air. C'est agréable de sentir la force de la nature et d'observer son évolution». Je trouve aussi passionnant d'aménager et d'entretenir les forêts. Nous mettons, par exemple tout en oeuvre pour assurer la santé des arbres. La passion du bois est une tradition dans la famille. Mon grand-père charriait déjà du bois, et mon père a appris le métier de menuisier.»

Quelles ont été vos expériences dans la recherche d'une place d'apprentissage?
«A la fin de ma scolarité, comme je n'ai pas trouvé de place d'apprentissage, j'ai dû faire une dixième année d'école. Ensuite, avec le soutien de l'Aide Suisse aux Montagnards, un nouveau bâtiment de chantier a vu le jour, grâce auquel deux places d'apprentissage de forestiers bûcherons ont été créées dans notre commune. L'une d'elle a été pour moi.»

Qu'auriez-vous fait sinon?
«Les places d'apprentissage dans la région du Mittelschanfigg sont très limitées. J'aurais dû aller faire mon apprentissage ailleurs, comme c'est le cas pour bon nombre de jeunes d'ici. Les liens avec mes collègues sont essentiels pour moi, j'ai donc eu de la chance de pouvoir me former dans notre commune. J'aurais aussi eu la possibilité de faire une formation d'agriculteur ou de charpentier, mais ma préférence allait au métier de forestier bûcheron.»

Q'est-ce qui vous fascine dans votre travail?
«Ce que je préfère, c'est l'abattage du bois. Lorsque l'on scie un arbre et qu'il tombe dans un frémissement pour venir frapper le sol, on sent toute la force de la nature. Et c'est impressionnant! J'aime entendre le bruissement des forêts. Et quand la lumière du soleil perce, cela sent particulièrement bon.»

Les travaux forestiers sont très pénibles. Est-ce que cela ne vous pose pas de problèmes?
«Non, cela ne me fait rien. Au contraire, je dis toujours que quand on n'est pas fatigué le soir, c'est qu'on n'a rien fait.»

Qu'est-ce qu'il advient du bois que vous coupez, vous et vos collègues?
«Avant, une grande partie du bois était exportée vers l'Italie ou l'Autriche. Aujourd'hui, nous le livrons à une grande scierie à Ems, qui en fait du bois pour les chantiers ou les menuiseries. Le bois de moindre qualité sert à produire du bois de chauffage.»

Quels projets avez-vous pour la période après votre apprentissage?
«Je me chercherai une nouvelle place, car je ne peux continuer à travailler dans la commune. Je souhaiterais travailler à nouveau dans une exploitation forestière. C'est là que l'on peut «se défoncer» le mieux en abattant régulièrement des arbres. Et cela me plaît bien! J'aimerais, si possible, rester vivre dans la région. La nature est essentielle pour moi. Là où j'habite, je suis entouré de montagnes, de prairies et de bétail. Le soir, je vois parfois des cerfs paître. Que peut-on souhaiter de mieux?»

Comment occupez-vous vos loisirs?
«De préférence en travaillant. Le samedi est pour moi un jour de travail, car je vais souvent dans la forêt pour y faire du bois. Ce travail me procure un réel plaisir et j'aimerais continuer à exercer ce métier. Occasionnellement, j'aide aussi, pendant mes congés, l'un de mes collègues pour les travaux de la ferme. Je n'aime pas trop sortir. Je préfère passer mes soirées tranquillement avec mes collègues.»

L'interview a été faite à mi-février 2008.

Commentaires

troussel sebastien | 27. Octobre 2016 - 18:34
salut beaucoup de chance si il y a une place je prende tiens au courant merci
DoubleOptIn-URL: 
3e6da4e3f9ad37fc7b476228e76a2c5a
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page