Vous êtes ici

«Nous avons encore une foule de projets et d'idées!»

En ouvrant ce «Gîte des 3 collines» à La Garde/VS, Pascal et Mary-Lise Taramarcaz ont réalisé un rêve de longue date. Leur offre d'hébergements à bas prix, dans la région du Grand Saint-Bernard, remporte déjà un franc succès. Mais il y a encore du pain sur la planche !

Mars 2012 / 

Pascal Taramarcaz, vous êtes en pleins travaux de rénovation de votre «Gîte des 3 collines». A quoi travaillez-vous actuellement?
Ces prochaines semaines et mois, nous entreprendrons la deuxième étape: deux chambres doubles, reliées par une porte coulissante, deux cabinets de toilette et un cinquième dortoir pour six personnes. Et puis nous nous attaquerons aux installations électriques et aux isolations thermiques. Au rez-de-chaussée, nous projetons de faire une salle de séjour, une sorte de bibliothèque dans laquelle les hôtes pourront se retirer pour lire ou pour regarder la télévision. Tous ces travaux devraient être terminés jusqu'à la fin de l'été.

Qui vous soutient dans ces travaux?
A côté des amis, c'est aussi toute la famille qui s'engage - y compris mes parents, ma belle-mère et mon beau frère menuisier. Nous effectuons tous les travaux nous-mêmes et investissons la plus grande partie de notre temps libre et de nos vacances dans ce projet. C'est pourquoi la transformation de cet ancien home de scouts prend davantage de temps que si nous avions engagé des artisans. Mais nous l'acceptons volontiers car nous pouvons voir les fruits de notre travail jour après jour. Dans l'ensemble, nous avons même avancé davantage que nous ne l'avions espéré. Mais nous avons encore une foule de projets et d'idées que nous aimerions réaliser. Avec ma femme, nous nous sommes donné cinq ans pour réaliser la totalité du projet.

Est-ce que dans l'intervalle le gîte reste ouvert?
Les travaux s'effectuent, dans la mesure du possible, parallèlement à l'exploitation du gîte, qui, depuis son ouverture en 2011 s'est développé de façon réjouissante. Les quatre dortoirs à huit places chacun, qui sont déjà terminés, ainsi que la cuisine dans laquelle les clients peuvent se faire à manger ne sont pratiquement pas touchés par les travaux. Le gîte sera exceptionnellement fermé pour deux semaines à mi-mai ainsi que 3 semaines en juin pour que les travaux puissent avancer de façon décisive. Il est important que les sols que nous assainissons puissent sécher.

Ce home de scouts a été construit à La Garde en 1960. Et vous êtes né la même année…
C'est exact. J'ai de ce fait un lien particulier avec cette maison! En réalité, la bâtisse est un peu plus ancienne. Elle a en effet servi de baraque pour les ouvriers pendant les travaux d'édification du barrage de Moiry, construit au-dessus de Grimentz entre 1954 et 1958. Les scouts valaisannes l'ont ensuite démontée et en ont transporté les divers éléments dans la vallée pour reconstruire le bâtiment ici.

Le «Gîte des 3 collines» est désormais situé sur la très populaire route de pèlerinage Via Francigena, qui relie Canterburry à Rome. Est-ce que vos hôtes  sont principalement des pèlerins ?
L'année dernière, une douzaine de pèlerins en provenance d'Allemagne ont en effet fait halte chez nous, mais ce n'est pas courant. Nous avons une grande diversité d'hôtes. A mi-avril, un groupe d'officiers de l'armée a terminé chez nous son stage de formation pour la Patrouille des glaciers - une course internationale de ski d'alpinisme. Nous avons aussi hébergé des jeunes, venus répéter dans le camp pour un concert. Ainsi que d'autres jeunes gens qui, pendant plusieurs semaines, ont remis en état les traditionnels murs de pierres sèches dans les vignobles autour de Martigny. Un week-end, un groupe important de fans de Moto Guzzi s'est donné rendez-vous ici. En hiver, notre gîte pourra devenir une base très prisée de tous les skieurs et snowboarders qui apprécient d'être à pied d'œuvre pour pratiquer leur sport.

Est-ce que le panachage des hôtes est susceptible de se modifier avec l'élargissement de votre offre?
En aménageant des petites chambres, nous visons en particulier les familles ou les personnes qui souhaitent se reposer le week-end et goûter au calme dans une nature magnifique. Mais les petites chambres ont aussi été conçues pour offrir aux responsables de groupes la possibilité de dormir séparément. Ces nouvelles chambres nous donnent ainsi une marge de manoeuvre plus large.

Des chambres supplémentaires, c'est aussi un surcroît de travail, tant pour la gestion que pour le nettoyage. Comment pensez-vous maîtriser le tout à l'avenir?
Je pense réduire progressivement mon travail de mécanicien sur voitures afin de me consacrer plus librement au gîte et de pouvoir en vivre pleinement un jour. Mais les travaux d'aménagement du site s'avèrent très coûteux. A l'avenir, nous aimerions servir un menu à nos hôtes, qui sera préparé par la famille, mon fils faisant un apprentissage de cuisinier. Nous projetons par ailleurs d'organiser des soirées culinaires à thème, pour attirer des clients de la région. Cela nous plairait vraiment!

Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page

Tous les interviews du mois

Galerie de photos: Galerie de photos du projet