Schweizer Berghilfe Semsales Ferme des Planches Hirsche Rothirsche Hirsch Rothirsch Landwirtschaft Hof Fleisch
Vous êtes ici

Les cerfs sauvent la ferme

Sans les cerfs rouges, la Ferme des Planches n’existerait plus. Et sans l’Aide Suisse aux Montagnards, les touristes devraient parfois subir les orages.

Mars 2017 / 

Semsales, canton de Fribourg: un épais brouillard s’étend tout autour de la ferme de La Planche. Lorsque l’on s’approche, on aperçoit une grande clôture. Derrière, on peut voir des empreintes de pas d’animaux élégants et imposants, mais le brouillard empêche de distinguer de quelle sorte d’animal il s’agit.

La ferme de La Planche est le domaine de Sébastien et Sandra Maillard qui ont deux filles. Sébastien a grandi à la ferme et il a fait un apprentissage de paysan avec l’intention de reprendre l’exploitation laitière de ses parents. Mais financièrement, ce n’était pas évident. Il tourna donc le dos à l’agriculture mais garda cependant par hobby quelques espèces à la ferme: lapins, poules, abeilles.

Une situation provisoire, car Sébastien est un paysan de cœur. Il continua donc à chercher en permanence de nouvelles possibilités de vivre de l’exploitation de sa ferme. Les imposantes bêtes que l’on apercevait dans le brouillard à savoir des cerfs rouges, se sont avérées être  la solution. Aujourd’hui, Sébastien en possède  deux troupeaux de 60 têtes. «Ce sont des animaux magnifiques mais il faut savoir s’y prendre avec eux», dit-il. Il est essentiel de les nourrir quotidiennement avec du pain sec pour les familiariser à la présence humaine. Aujourd’hui, quand Sébastien entre dans l’enclos avec un sac plein de pain, les cerfs accourent avec curiosité. Ils ne se laissent cependant pas toucher.

A la fin de leur vie, ces animaux ne sont pas conduits à l’abattoir. Cela leur causerait trop de stress. Sébastien les tire depuis l’extérieur de l’enclos, à raison de deux ou trois par jour, maximum. «Ils meurent donc sans se rendre compte de ce qui leur arrive. Il serait difficile de les traiter avec plus de ménagement», dit-il.

Sébastien vend la viande directement à la ferme principalement pendant la saison de la chasse. Il est cependant à même de livrer toute l’année et essaie d’inciter ses clients à manger du gibier également au printemps et en été. «Le gibier qui a été élevé dans de bonnes conditions, est toujours délicieux», commente-t-il. Pour faire connaître son offre, Sébastien organise souvent des événements et des visites de sa ferme aux cerfs. «Les cerfs ne sont pas seulement beaux à voir, c’est aussi des animaux passionnants et j’ai une foule de choses intéressantes à raconter à mes hôtes».

Ces visites ont déjà apporté de nombreux clients à la famille. Elles ne pouvaient cependant avoir lieu que par beau temps. Il était donc indispensable que les Maillard disposent d’un espace protégé pour régaler leurs hôtes. Avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, Sébastien a transformé une partie de l’ancienne étable à vaches en une salle de réception toute simple. Désormais, les visiteurs ne risqueront plus de devoir essuyer la pluie.  

http://www.suissecerfs.ch

 

Commentaires

Claudia | 27. Mars 2017 - 19:31
Un plaisir à visiter, des produits du terroir préparé avec Amour et Passion. Une explosion de saveurs. Allez-y ça vaut le détour et ce qui ne gâche rien c'est qu'en plus ils sont supers sympa et avenants à la ferme des planches!
DoubleOptIn-URL: 
f9622bf263f464cf547cb075a9177a7f
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page
Die Ferme des Planches in Semsales im Kanton  Freiburg war schon aufgegeben, da hat Sébastien  Maillard sie mit Rothirschen wieder zum Leben  erweckt.
 Zwei Herden à rund 60 Tiere hält Sébastien. Täglich füttert er die Hirsche mit trockenem Brot, um sie an die Nähe von Menschen zu gewöhnen.
 «Es sind schöne Tiere, aber man muss wissen, wie man mit ihnen umgehen muss», sagt Sébastien.
 Unten im Wohnhaus haben Sébastien und seine Frau Sandra einen Hofladen eingerichtet.
 Hier verkaufen sie verschiedene Produkte aus dem Fleisch ihrer Hirsche.
 Diverse Würste und Terrinen laufen besonders gut. Aber auch frisches Fleisch bietet Sébastien das ganze Jahr über an.
Beim Verarbeiten legt er selbst Hand an.
Hackfleisch ist immer im Angebot. Die Fleischstücke werden frisch durch den Wolf gelassen...
...in Plastiksäcke gefüllt...
...und vakuumiert.
Das Hackfleisch gibt Klassikern wie Hörnli mit Ghacketem das gewisse Etwas.
Es dient aber auch als Basis für die feinen Bratwürste.
Gewürze und Gemüse kommt zum Hackfleisch dazu...
...dann wird die Masse in die Wurstspritze gefüllt und in die Darmhülle gedrückt.
Sébastien und sein Vater stellen Bratwürste in allen Grössen her. Für Feste sind die grossen Grill- schnecken sehr beliebt.

Galerie de photos: Bilder zum Projekt Semsales

Délices des montagnes

Berggenuss Spezialitäten Bergprodukte SlowFood Federkohl Salat Käser Bündnerfleisch Hirschhack Dinkel Spätzli Grappa Honig Glacé

L’Aide Suisse aux Montagnards a récolté auprès des porteurs de projets qu’elle soutient dans toute la Suisse une belle moisson de produits savoureux qui ont permis de réaliser un menu composé de délices de nos montagnes.

Voir les récettes