Vous êtes ici

De la boille à lait à la table de dessert.

Dans les régions de montagnes zurichoises, des paysans et des fromagers entreprenants se sont associés, afin d'assurer la vente de leurs produits à long terme. Ils fabriquent des spécialités à partir du lait, qu'ils récoltent chez les paysans de la région et qu'ils vendent sous le label «natürli». Le concept «natürli» est une véritable success story, qui permet à 165 paysans et 14 fromagers d'occuper une niche de marché leur assurant de bien meilleures chances d'avenir.

Juin 2007 / 

Felix Honegger, l'un des paysans qui produit le lait pour les produits «natürli», exploite, à Girenbad, avec sa famille de 5 personnes, 27 hectares de terres. Il possède 25 vaches et 35 têtes de jeune bétail. Grâce à «natürli», les Honegger obtiennent pour leur lait un prix sensiblement plus élevé, que celui qu'ils obtiendraient chez les grossistes.
Mais pour cela, il convient de respecter certaines règles, comme l'explique le paysan: «Nos vaches ne peuvent manger que de l'herbe fraîche ou du foin. Et je dois livrer le lait à la fromagerie deux fois par jour, au lieu d'une seule, afin qu'il puisse être traité sans délai.» Ce paysan de 38 ans est plein d'énergie. «Nous avons organisé notre exploitation totalement en fonction de «natürli», car c'est là qu'est notre avenir, mais il est essentiel que la qualité corresponde aux exigences.»

Un fromage qui a du goût

Dans la fromagerie Bachtal, à Girenbad, Paul Bieri, fromager, traite le lait provenant de neuf fermes de la région, dont celle des Honegger. «Depuis que je produis du fromage «natürli», mon commerce est florissant», déclare Bieri ravi. La demande a tellement augmenté, que son équipe comporte désormais dix collaborateurs. «La production nécessite davantage de temps et est plus onéreuse, mais la qualité est bien supérieure.» Ces dernières années, son assortiment s'est élargi à 10 sortes de fromages. L'un des favoris est le «Sennenfladen»: un fromage mou, fabriqué principalement avec le lait de la ferme des Honegger.
Paul Bieri vend environ 90 pour cent de ses produits directement à «natürli». «Sans cette organisation, mon entreprise n'aurait pas de grandes chances d'avenir. Seule une commercialisation professionnelle est à même d'assurer notre existence!» Fortes de cette conviction onze autres entreprises de la région, qui occupent quelque 40 employés, livrent également leurs produits à «natürli».

Des aliments, qui n'ont rien à voir avec la nourriture Hightech

C'est à Saland, dans l'Oberland zurichois, à 14 km de Girenbad, que se trouve le centre névralgique de «natürli». 36 personnes y travaillent. «Nous vendons ici des aliments, qui n'ont rien à voir avec la nourriture Hightech», déclare Alfred Bieri, son directeur. Et le succès est là. La commercialisation professionnelle et la qualité des produits génèrent un prix plus élevé, et le tout se traduit par des revenus plus intéressants pour le fromager, de même que pour les paysans.
Plus de 500 produits «natürli» différents sont conditionnés et emballés pour l'expédition à Saland: en plus de nombreuses sortes de fromage, il y a aussi des yogourts, du beurre, du fromage blanc, de la crème, du lait, et même des glaces. Les clients (environ 350), sont des détaillants et des restaurants. «Nos hôtes apprécient la qualité», souligne René Zimmermann, gérant du restaurant zurichois Neumarkt, au Niederdorf. Un cas d'exemple, qui motive tous les intéressés à poursuivre le succès des produits «natürli». 

«La qualité prime sur le prix»

Deux questions à Alfred Bieri, directeur du centre de logistique à Saland

Quelle est la philosophie de «natürli»?

«Nos produits laitiers visent un autre but, que celui de rassasier. Nous voulons favoriser une culture du bien manger, naturelle et saine. Notre objectif n'est pas d'être meilleur marché, mais d'offrir une qualité supérieure. Il y a d'autres producteurs pour les produits à bas prix. Nos produits sont jusqu'à 20 % plus chers que ceux de la concurrence, mais ceux qui les connaissent sont aussi prêts à payer un prix plus élevé.»

Comment avez-vous construit le groupe «natürli»?

«L'un de mes partenaires est Alfred Gerber, le directeur commercial de «Pro Zürcher Berggebiet». Il m'a aidé avec ses contacts, s'est chargé du contexte politique, ainsi que de trouver les fonds. Un travail d'équipe, qui a joué un grand rôle dans notre succès.»

«Renforcer l'économie laitière»

Questions à Claudia Hürlimann, experte à l'Aide Suisse aux Montagnards

Pourquoi l'ASM a-t-elle soutenu la construction de caves à fromage dans le centre  logistique de «natürli»?

«Pour permettre aux fromageries régionales d'y entreposer leurs meules pour les affiner. Ces dernières n'ont, de ce fait, plus besoin d'assumer les coûts élevés de construction et d'entretien de leurs propres caves.

Qui profite encore de ces nouvelles caves?

«Ce projet est un bon exemple de collaboration entre fournisseurs, producteurs et négociants. Avec le nouvel entrepôt, qui est propriété de la société PZB AG, récemment fondée, le centre de logistique de l'entreprise peut opérer de façon professionnelle. En cofinançant la construction de caves à fromage dans l'entrepôt, nous venons en aide aux paysans, donc aux fournisseurs et aux producteurs: les fromagers. Le projet «natürli» renforce l'économie laitière dans les régions de montagne zurichoises et y assure l'existence des paysans et des fromagers, à long terme. Au bout de la chaîne, le consommateur en retire aussi un bénéfice: il peut en effet se procurer des aliments de haute qualité à un prix tout à fait raisonnable.»

 

Vous trouverez des infos complémentaires dans «Le Montagnard» N° 56, été 2007Commandez cette édition
Infos sur «natürli» et commandes: tél. 071 950 07 50, http://www.naturli.ch/

http://www.naturli-ag.ch/

 
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page
homme, vache
homme, fromagerie
homme, fromagerie
homme, aliments
femme, camion
stand, gare
homme, fromage

Galerie de photos: Galerie de photos du projet