Nidwalden Bienen Imker Oberrickenbach Honig Brigitta Charly Burch Nektar Bienenkästen Lehrbienenstand Oxalsäure Bienenstöcke Milben Wolfenschiessen
Vous êtes ici

Difficile d’échapper aux piqûres d’abeilles

Les abeilles de Nidwald sont encore en hibernation mais elles se remettront prochainement à la recherche d‘un précieux nectar. Quelques-unes d’entre elles le feront à partir des ruchers du centre de formation pour apiculteurs de Nidwald.

Mars 2017 / 

Oberrickenbach dans le canton de Nidwald. C’est là que les 35 colonies d’abeilles de Brigitta et Charly Burch hibernent. Pas de repos total cependant, car tous les apiculteurs doivent déranger leurs abeilles une fois par hiver pour les traiter avec de l’acide oxalique, tel qu’on en trouve par ex. dans la rhubarbe. C’est la seule façon d’éviter que les colonies d’abeilles attrapent le varroa en été.

Bien que ce soit pour leur bien, les abeilles n’apprécient guère qu’on les dérange. Charly, qui retire les rayons pendant que Brigitta, son épouse, pulvérise l’acide, s’est déjà fait piquer à plusieurs reprises. «Quand on est apiculteur, il faut vivre avec, mais je ne m’y suis pas vraiment habitué car les piqûres me font toujours aussi mal qu’au début», avoue-t-il.

Les Burch élèvent des abeilles depuis des décennies – Une passion que leur a transmise le père de Brigitta. Pour pouvoir faire partager leurs connaissances sur l’apiculture et se tenir aussi au courant, ils sont tous les deux membres de l’association des apiculteurs de Nidwald qui, avec sa formation continue et ses divers cours, a toujours recruté de nouveaux membres, ce qui a occasionné parfois quelques problèmes. «Nous avions trop peu de place et l’on ne voyait pas bien quand on n’avait pas la chance de faire partie des trois personnes qui étaient devant. Cela me dérangeait aussi de devoir travailler et de m’exercer avec les abeilles d’un collègue.» Cela faisait donc longtemps que l’association rêvait d’avoir son propre centre de formation d’apiculture.

Quand, à Wolfenschiessen, une ancienne écurie de l’armée se libéra, les apiculteurs de Nidwald saisirent leur chance. Ils décidèrent de vider la caisse de l’association et de passer à l’acte. Divers donateurs ont soutenu le projet. Ce n’était pas tout à fait suffisant cependant. Ce n’est qu’avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards qu’ils purent finalement entreprendre les travaux. Charly en a assuré bénévolement la direction et a passé beaucoup de temps sur le chantier en automne et en hiver. Il est très satisfait du résultat. Deux différentes sortes de ruchers entourés d’une vitre ont été aménagés de telle sorte que les apiculteurs de Nidwald puissent parfaire leur formation à l’abri et en voyant bien ce qu’ils font. Il y a même une paroi avec de grandes fenêtres qui permet de séparer, lors des visites guidées, les abeilles des spectateurs ou des classes d’école. Cela suffit que les apiculteurs se fassent piquer!...

http://www.natuerlichnidwalden.ch/natuerlichnidwalden/index.php?option=c...

 
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page
Brigitta et Charly Burch sont apiculteurs par passion.
C’est ici, à Oberrickenbach /NW qu’ils élèvent 35 colonies d’abeilles.
Pendant la saison froide, les abeilles hibernent.
Une fois par hiver, les apiculteurs doivent cependant déranger les abeilles pour les traiter avec de l’acide oxalique, contenu par exemple dans la rhubarbe. C’est la seule façon d’éviter qu’en été les colonies d’abeilles attrapent le varroa.
Sinon, les abeilles ne donnent pas beaucoup de travail en hiver, ce qui laisse du
Une machine spéciale ne permet pas seulement un remplissage rapide, elle permet aussi que le local de traitement ne se convertisse pas en un vaste piège gluant.
Il ne reste plus qu’à coller une étiquette et le miel est prêt pour la vente.
Charly le vend directement à des hôtels et restaurants de la région.
Brigitta et Charly sont membres de l’association des apiculteurs de Nidwald. C’est ici, à Wolfenschiessen, dans une ancienne écurie de l’armée, que l’association a pu aménager, avec le soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, son propre centre de formation pour apiculteurs.
Les ruchers sont derrières des vitres afin que les visiteurs ne se fassent pas piquer.
Charly a repris bénévolement la direction des opérations et s’est aussi investi personnellement dans les travaux.
Un dernier nettoyage et le local est prêt pour le prochain cours de formation continue. Au fond à gauche, on aperçoit les divers ruchers. Ils ont été placés contre le mur qui donne à l’extérieur afin que les abeilles…
… puissent passer à travers la fente dans le bois et sortir et rentrer à leur guise.

Galerie de photos: Photos du projet Oberrickenbach

Délices des montagnes

Berggenuss Spezialitäten Bergprodukte SlowFood Federkohl Salat Käser Bündnerfleisch Hirschhack Dinkel Spätzli Grappa Honig Glacé

L’Aide Suisse aux Montagnards a récolté auprès des porteurs de projets qu’elle soutient dans toute la Suisse une belle moisson de produits savoureux qui ont permis de réaliser un menu composé de délices de nos montagnes.

Voir les récettes