Vous êtes ici

Tous derrière le moût du Toggenburg.

Grâce à une nouvelle presse, les paysans arboriculteurs du Toggenburg peuvent perpétuer une ancienne tradition en continuant de fabriquer du moût avec leurs pommes.

Novembre 2012 / 

Les pommes rouges ou vertes dansent dans le bain de la presse à moût. Peu à peu elles sont englouties par la machine qui les hache et les presse. Le moût s’écoule alors par un tuyau. L’an dernier, il s’en est produit 90 000 litres, mais la production a bien failli capoter. L’ancienne presse était abîmée et les paysans du Toggenburg n’avaient pas les moyens d’en financer une nouvelle. La production locale était sur le point de s’arrêter. Pour les paysans pourtant, il n’était pas question d’abandonner cette tradition. Ils fondèrent donc sans tarder une association en vue d’acquérir une nouvelle presse. Et grâce au soutien de l’Aide Suisse aux Montagnards, l’achat put être fait rapidement, ce qui permet d’assurer la production pour l’avenir.

 
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page
Dans le Toggenburg, on baigne les pommes dans l'eau pour en faire un jus de pommes de rêve
Les arboriculteurs amènent leur précieux chargement sur des remorques tirées par des tracteurs
Les pommes sont déversées dans l'eau, puis hâchées et pressées.
Sans la nouvelle presse, la production de jus de pommes de Wattwil ne serait plus.
Le produit fini: un délicieux  jus de pommes qui s'écoule du tuyau dans la cuve prévue à cet effet.

Galerie de photos: Galerie de photos du projet Wattwil/SG