Pferdeschlitten Jura
Vous êtes ici

Balades en traîneau

Place à la détente chez les Rais au Biémont dans le Jura. Cette famille de paysans propose, depuis des années déjà, des trajets en calèche.

Novembre 2017 / 

Les adeptes traversent les forêts autour de Saignelégier dans un char attelé pendant qu’au milieu du véhicule une délicieuse fondue est en train de mijoter dans un caquelon. En été, les promenades en calèche constituent une source de revenu essentielle pour la famille Rais. En hiver par contre, l’offre en est encore à ses balbutiements. A tort cependant, car les sorties en traîneau à travers les paysages enneigés sont aussi une aventure qui garantit de belles sensations. Gabriel Rais conduit ses chevaux des Franches Montagnes à travers les pâturages et sous les hauts sapins, en  alternant vive allure et marche au pas. Je suis assis à l’arrière avec d’autres visiteurs sur la surface de charge du traîneau et apprécie la quiétude ambiante et le jour qui fait place à la nuit. La neige se met à tour­billonner et recouvre le siège de Gabriel, notre cocher. Malgré une couverture de laine bien douillette sur mes genoux, j’éprouve la sensation d’être un explorateur polaire ou un bonhomme de neige. Peut-être aurais-je dû prévoir une couche de vêtements supplémentaires!

https://www.lescufattes.ch/cms/


Ce projet fait partie du Trophée Aide aux Montagnards

Voir Trophée

 
Ajouter un commentaire
1 + 0 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page
Une fine couche de neige recouvre déjà le toit de la nouvelle écurie de la famille Rais au Biémont dans le Jura.
Bien protégée du froid et des intempéries, la calèche à fondue est garée ici en attendant la prochaine sortie sans neige.
Tout à côté, dans l’écurie, les chevaux typiques des Franches-Montagnes, reçoivent leur ration de foin du soir.
Gabriel Rais choisit deux de ses chevaux dociles. Il les bride et leur met un harnais.
Les chevaux le suivent vers l’extérieur où l’ambiance est hivernale mais ils y sont habitués.
Devant l’étable, ces chevaux des Franches-Montagnes patients se laissent ensuite atteler devant les traîneaux.
Juste avant le départ, une tempête de neige vient nous assurer le romantisme promis. Max Hugelshofer, le rédacteur de l’Aide Suisse aux Montagnards, ainsi que les autres participants prennent place comme ils le peuvent sur le traîneau en bois.
Tantôt paisiblement, tantôt à vive allure, Gabriel, le cocher, conduit son traîneau à travers les paysages enneigés alors que la nuit se met à tomber.
Les passagers, qui commencent à ressentir le froid, ne sont pas malheureux que Gabriel reprenne le chemin du retour et stoppe enfin le traîneau devant la ferme.
Son travail terminé, Gabriel ramène ses chevaux au sec.
Pendant qu’il retire les harnais…
… les touristes lui donnent un coup de main et étrillent les dos trempés des chevaux avant d’aller prendre un apéritif au chaud.

Galerie de photos: Le Bémont

Trophée Aide aux Montagnards

Ce projet fait partie du Trophée Aide aux Montagnards.

Voir Trophée