Vous êtes ici

Le donateur du parking.

Des personnes non autorisées parquent souvent leur voiture sur la place de parc de l’entreprise SUCO Informatik. Thomas Hunkeler, CEO de la firme, invite les contrevenants à faire des dons au lieu de leur infliger des amendes.

Juin 2015 / 

Qui n’a jamais vécu cela: en revenant au bureau après un déplacement professionnel, on ne dispose que de quelques minutes avant le prochain rendez-vous, mais sa place de parc est occupée. Un désagrément qui arrive souvent aux collaborateurs de la firme SUCO Informatik à Sursee, en particulier autour de midi, car un Mc Donald’s est installé sur la propriété où la firme a ses bureaux. Or les clients affamés ne se préoccupent pas toujours des interdictions de se parquer sur les places privées.

Thomas Hunkeler, CEO de SUCO, ne voulant plus s’énerver, demanda à la gérance de l’immeuble ce que l’on pouvait faire. La réponse a été: dénoncer les contrevenants à la police pour qu’elle envoie un agent pour dresser des contraventions de 150 francs. Une solution qui ne satisfaisait pas Thomas Hunkeler. «Je trouvais exagéré de demander 150 francs pour un manque d’attention. Il m’est aussi arrivé parfois de parquer ma voiture sur une place interdite. Par ailleurs, les amendes ne profiteront à personne.» Il eut alors une idée: les personnes qui s’aviseraient de parquer sur l’une des places réservées à l’entreprise trouveront sur leur parebrise un billet, non pas avec une amende, mais un message les rendant attentifs à l’interdiction de parquer et qui les invitera à envoyer un don d’au moins 20 francs à l’une des trois organisations caritatives indiquées, dont l’Aide Suisse aux Montagnards. L’action a remporté plusieurs centaines de francs. «Je suis content pour chaque don que je peux transmettre ainsi et l’irritation de voir ma place occupée s’est amenuisée», declare Thomas Hunkeler.

La démarche a été bien comprise par les contrevenants. «Je n’ai reçu, à une exception près, que des réactions positives », confie Thomas Hunkeler. Apparemment, les personnes étaient un peu gênées. Aucun des conducteurs n’a souhaité avoir son nom dans «Le Montagnard », mais Monsieur M. de Lucerne a fait savoir qu’il appréciait cette alternative à l’amende. «Je trouve que c’est une bonne idée et verse avec plaisir 50 francs à l’Aide Suisse aux Montagnards.»

 
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page

Galerie de photos: Galerie de photos du «Le donateur du parking.»