Vous êtes ici

«Le gain idéal au moment idéal.»

Il est toujours réjouissant de gagner un prix dans un concours. Pour Ruth et Marcel Schoch, leur prix est arrivé au moment idéal.

Août 2015 / 

C’est le soir, la pluie commence àtomber et des douleurs se manifestent dans le genou de Marcel Schoch. Il a été assis dans la voiture toute la journée sans pouvoir soulever sa jambe. Malgré cela, il est enthousiaste: «cela faisait des mois que je n’avais pas vécu une aussi belle journée.» Une escapade qu’il doit au fait que le bulletin de Ruth, son épouse, qui a participé au concours du «Montagnard» de ce printemps, a été tiré au sort parmi plus de 1000 bulletins reçus.

Le prix à gagner était une excursion sous l’égide de l’Aide Suisse aux Montagnard dans l’Aversertal grison. Le trajet en voiture, depuis Jona au bord du lac de Zurich a débuté tôt le matin par une pluie battante. «C’est un parcours que nous connaissons bien car nous nous rendons pratiquement tous les weekends dans les Grisons pour y faire des randonnées», dit Ruth. Dernièrement, il n’était plus question de randonnées car Marcel, qui s’est fait poser une prothèse à un genou, ne pouvait pas se déplacer sans béquilles, ni conduire sa voiture. Et comme Ruth n’aime pas conduire, les Schoch sont restés la plupart du temps à la maison. «Cela commençait à me tomber sur le moral», déclare Marcel.

A Landquart, le ciel se faisait menaçant, mais la pluie a faibli à Domleschg. Le ciel a enfin viré au bleu à Andeer, au début de l’Aversertal. Et le soleil s’est remis à briller lorsque les Schoch ont visité, à Campsutt Cröt, la petite étable que le jeune paysan Luzi Stoffel a rénovée pour y élever ses colonies d’abeilles.

L’excursion s’est poursuivie jusqu’à Pürt. C’est là que, à 1900 m d’altitude, la famille Höllrig a son exploitation de montagne. Les gagnants du concours, qui ont eu des discussions animées avec leurs hôtes autour d’une soupe à l’orge et d’un capuns, ont tenu aussi à visiter l’étable à stabulation toute récente, où ils se sont fait expliquer en quoi une étable de ce type simplifie les différentes opérations. Sur le chemin du retour, Ruth et Marcel étaient enchantés de leur visite. «Nous avons souvent fait des randonnées dans l’Aversertal, mais c’est en discutant avec les gens du coin que nous avons réellement appris à connaître la vallée», témoigne Ruth. Et Marcel de confirmer, malgré son genou douloureux: «C’était le gain idéal au moment idéal.»

 
Ajouter un commentaire
L’Aide Suisse aux Montagnards se réserve le droit d’effacer les commentaires. Cela est valable en particulier pour les commentaires qui portent atteinte à l’honneur. Les décisions ne feront l’objet d’aucun rapport et aucune correspondance ne sera échangée.
▴ Haut de page

Galerie de photos: Galerie de photos du «Le gain idéal au moment idéal.»